Peuples d'Aléane : les Lançois

Descriptions - Société - Religion - Jouer un Lançois


Description

Le Lançois représente l'humain "moyen" d'Occident médiéval par excellence. D'origine assez variée, les Lançois peuvent être doté de tout type de physique, du méditerranéen au nordique, et de tout type de mentalité.

Retour


Société

La société du Royaume de Lance s'apparente à celle de l'occident médiéval du XIVe-XVe siècle. Elle s'échelonne selon des liens de vassalité, auxquels échappent les sociétés urbaines dominée par la bourgeoisie. Même si les catégories sociales sont assez cloisonnées, les individus disposent tous de leur liberté individuelle. Le Royaume est situé dans une région du monde au climat équilibré et riche en ressources, leur société n'est pas particulièrement rigide (sauf dans les zones où le clergé de Nérote règne en maître). Sans être particulièrement entreprenant, les Lançois possèdent une énergie et un sens de la survie qui leur permet de s'adapter aux situations les plus difficiles. Ils sont le plus souvent tolérants, même si l'extension et le durcissement du culte de Nérote tend à mitiger ce point. Même s'ils ne sont pas de grand voyageurs dans l'âme, on peut les trouver aux quatre coins du continent, dans la mesure où ces contrées sont ouvertes ou étrangers, cela va de soi.

En haut de l'échelle sociale se situe la noblesse, qui vit des rentes de ses domaines terriens. Les nobles ne peuvent entrer dans d'autres carrières que celle des armes ou dans le clergé d'une religion, au risque de déroger. Néanmoins, sous l'influence de la communauté dalienne, certains ont investi dans des entreprises marchandes directement ou par l'intermédiaire de prêtes noms.  Les enfants de la noblesse sont le plus souvent éduqués par des précepteurs, mais il est de plus en plus fréquent qu'ils fréquentes des écoles militaires (académies) ou des universités - ou du moins cela l'était avant le durcissement du culte de Nérote, qui a une position très conservatrice sur les divisions traditionnelles de la sociétés. Il arrive que certains nobles utilise leur temps libre et leurs revenus pour se consacrer à l'art ou l'érudition.

Dans les villes, existe toute une population de marchands et d'artisans particulièrement dynamique. Dans les villes, la grande bourgeoisie a la haute main sur le gouvernement des villes, par des conseils de bourgmestres ou d'échevins qui rentre souvent en rivalité et parfois en lutte avec les représentants du pouvoir seigneurial ou royal. Les enfants des bourgeois ou des artisans reçoivent un apprentissage dans le métier familial, mais rien ne l'empêche de changer de vocation. Si leurs parents peuvent financer leurs études, ils peuvent entrer dans une carrière d'érudition. Il peuvent aussi entrer dans le clergé d'une religion, ou dans une académie militaire, même si les fonctions les plus élevées seront généralement réservés à la grande noblesse, ou entrer dans la marine militaire ou marchande.

Les campagnes sont plutôt riches, le servage n'existe plus dans le royaume depuis plusieurs siècles, et beaucoup de paysans sont propriétaires de leur terre. Il arrive que des enfants de paysans quittent la terre pour entrer en apprentissage chez un artisan, devenir simple marin ou homme d'arme (rarement plus) ou dans le clergé d'une religion, même s'ils ne peuvent espérer y occuper des fonctions importantes (mis à part dans la clergé égalitaire d'Eponna).

Les femmes sont traditionnellement dans une position subordonnée par rapport aux hommes. La carrière des armes leur est fermée et elles ne sont pas admises dans les Universités, même si elles peuvent étudier avec des précepteurs privés. Elles disposent cependant d'une certaine indépendance, peuvent hériter, posséder de la terre et même des commerces ou des ateliers.


Religion

La plupart des Lançois pratiquent le culte de Nérote, il subsiste cependant des adeptes d'Eponna et quelques religions mineures liées à des communautés étrangères.

Retour


Jouer un Lançois

En raison de leur diversité et de leur souplesse, les Lançois offrent des possibilités quasi-illimitées. De plus, leur culture facile à appréhender ne demande pas d'adaptation particulière si ce n'est celle à un monde médiéval fantastique, ce qui les rend très abordables pour un débutant.

Les personnages lançois portent des noms qui renvoient à l'occident médiéval, ou qui peuvent également refléter une origine familiale non-lançoise : gaelle, dalienne, talim...

Retour