Peuples d'Aléane : les Gaëls

Descriptions - Société - Religion - Jouer un Gaël


Description

Peuple fier et doté d'un légendaire entêtement, les Gaëls semblent avoir été forgés par leur terre sauvage. Rablés, de taille moyenne, ils ont le plus souvent le teint pâle, les cheveux blonds, roux ou chataîn et des yeux gris-bleu ou gris-vert qui semblent refléter la couleur de la mer. Ils sont le plus souvent robustes et vigoureux.

Retour


Société

Les Gaëls ne possèdent pas de gouvernement centralisé, les plus grandes unités sous la même autorité sont des clans, généralement une famille élargie entourée de clients. Chaque clan envoie un « ambassadeur » à Vaernlo’ch, où se déroule généralement les grands conseils gérant l’archipel.

Les Gaëls ne construisent guère de villes. L’habitat est fort majoritairement rural et très dispersé. On ne compte qu’une dizaine de véritables villes, toutes le fruit de circonstances particulières. Bien que ces cités élisent annuellement des représentants chargé de leur organisation et de leur défense, il y règne généralement une joyeuse pagaille qui semble comme par miracle céder place à une parfaite discipline au moindre signe de danger. En dehors des villes, on trouve surtout des hameaux campagnards de deux ou trois familles, et des bourgades plus étendues, résidences des chefs de clans qui habitent de puissantes demeures lourdement fortifiées.

Il n'y a pas vraiment de division entre des classes sociales définies. Tous les fermiers sont un peu guerriers, tous les guerriers un peu fermiers. Les chefs de clan et leur famille semblent représenter ce qui se rapproche le plus d'une noblesse, mais il n'y a pas réellement de notion d'une quelconque supériorité de sang, même si les Gaëls sont toujours fiers de l'ancienneté de leur lignée, quelle que soit sa position sociale.

Les artisans gaëls sont connus pour la qualité de travail, ils excellent particulièrement dans la fabrication d'armes et la taille du bois, matière de base des demeures gaëlles même dans les villes. Leurs épée batardes à la garde souvent artistiquement ouvragée s'exportent dans les plus lointaines provinces. Bien que l'île ait peu de contact avec le reste du continent, les Gaëls sont souvent mercenaires pour le compte d'autres puissances. Ils ont la réputation de choisir soigneusement leur commanditaire et refusent systématiquement de servir certains maîtres ou certaines nations, quel que soit le prix.

Les femmes gaëlles disposent d'une liberté rare dans le reste du continent, elles sont considérées comme les égales des hommes, même s'il existe une répartition des tâches entre les deux sexes.  Le mariage chez les Gaëls est un contrat d'égal à égal qui demande consentement mutuel, même si la pression des familles se fait parfois sentir pour des questions d'alliance. Même si le métier des armes est la province des hommes, toute femme intéressée par le combat peut apprendre à les manier, il n'est pas rare qu'elles figurent dans les troupes de mercenaires en tant que combattantes, ce qui n'est pas sans déstabiliser les autres peuples. Il arrive même qu'eles prennent la tête d'un clan en l'absence d'un héritier mâle adulte ou même si leur compétence à le faire est reconnue.

Retour


Religion

La plupart des Gaëls pratiquent le culte traditionnel des Ancêtres , mais il existe une implantation non négligeable du culte d'Eponna.

Retour


Jouer un Gaël

Peuple direct et sans affectation, les Gaëls sont faciles à aborder pour un débutant. Il suffit de se  souvenir que pour eux, la liberté est un maître mot, sans toutefois qu'ils soient forcément rebelles à l'autorité pour peu qu'elle ait réussit à gagner leur estime.  Les personnages Gaël portent des noms qui renvoient aux celtes / écossais / irlandais. Hors de leur île, les Gaëls qui parcourent le continent sont des mercenaires ou plus rarement des marchands.

Retour