Revenir à Géographie d'Aléane

L'Empire Simarre

Présentation générale - Société - Personnalités - Villes et Lieux particuliers


Présentation générale

Véritable frontière au sein du Continent, l'Empire Simarre marque la fin des terres dites civilisées. Au-delà des Monts Anourska, se trouvent les Contrées Libres, vastes étendues pour la plupart inexplorées. Peuple fier, les Simarres sont respectueux de l'autorité de l'Empereur Svorgeï VI. Ce dernier a d'ailleurs tenté de motiver une économie moribonde, après la sécession de la Principauté d'Antorus en 1604, par des mesures fiscales favorables. Ses efforts ont été rapidement suivis d'une envolée économique qui fait maintenant de l'Empire Simarre l'un des pays les plus riches du Continent.

Retour


Société

L'empire Simarre est dominé par une noblesse qui possède de grands domaines terriens, confiés la plupart du temps leurs domaines à des régisseurs, préférant vivre à la cour et dans les zones urbaines. Bien que les paysans soient attachés au domaine où ils travaillent, ils ne sont pas en condition de servage et possèdent la plupart du temps à lopin de terre qui leur appartient en propre. Depuis l'édit de l'Empereur Vorgan II, arrière-grand père de Svorgeï VI, les propritaires qui maltraitent leurs paysans peuvent être soumis à de lourdes amendes : le renforcement de cet édit est d'ailleurs le prétexte de la sécession de la Principauté d'Antorus qui refusait d'abandonner ses cruelles pratiques de servage. Le développement économique a dynamisé une classe de riches marchands et de propriétaires roturiers qui briguent les positions privilégiées de la noblesse.

Retour


Personnalités

Svorgeï VI, Empereur des Simarres

Svorgeï VI, sacré Empereur des Simarres en 1617 est un homme dans la force de l'âge, cherchant la prospérité pour son peuple. Une politique économique volontaire lui a valu une grande popularité dans la classe marchande. Mais il n'oublie pas pour autant la classe militaire en renforçant ses armées. Svorgeï craint avant tout de voir des bandes incontrolées se déverser des Contrées Libres et ravager les provinces de son Empire.

Danor Danoritch Danorine III, Duc de Saliouska

Duc actuel de la province de Saliouska, Danor Danoritch Danorine veille sur les intérêts économiques de l'Empire, son grand-père ayant été le véritable organisateur du commerce des Fourrures. Fidèle à l'Empereur, Danorine veille sur la sécurité de la région, et surtout surveille avec attention la frontière. Des garnisons sont d'ailleurs prêtes à intervenir au cas où des forces hostiles franchiraient les Monts Anourska.

Volgo Bavanovtich Volgo, Comte de Volgorod

Le Comte Volgo Bavanovtich Volgo est l'actuel chef de la Guilde Simarre des Marchands. Il est en opposition avec le Duc Danor, depuis qu'il lui a pris cette fonction lors du dernier renouvellement de mandat.

Retour


Villes et Lieux particuliers

Molgovia

Capitale de l’Empire Simarre, Molgovia est une vieille cité pleine de charme construite dans une pierre blanche. Elle est surnommée Balalavosk (la Ville Blanche) par ses habitants.

Saliouchine

Principale cité du nord-est de l’Empire, aux pieds des Monts Anourska, Saliouchine est le plus grand centre de commerce de fourrure du Continent. Elle est aussi le siège du gouvernement local de la province de Saliouska. C'est une cité de taille relativement modeste comparée à Molgovia, entièrement construite de bois sombre patiné mais aussi parfois illuminée de couleurs vives. Pendant presque six mois de l'annés, l'hiver l'enfouit sous la neige, la condamnant à une demi-mort ; seules les rues les plus importantes sont dégagées.

Turvosk

Ville garnison du sud de l’Empire, elle avait surtout pour rôle de garantir la sécurité de la frontière avec le Désert de Cendre. Depuis, elle est devenu un centre commercial privilégié avec les Talimats par l’intermédiaire de la Route des Epices reliant Turvosk à la cité d’El Madina. Turvosk est aussi connue pour abriter les vestiges du Port de Sable, un vaste port désormais recouvert par les sables gris du Désert de Cendres. D’après certains érudits, ces ruines datent de bien avant la Dynastie des Racnar, d’un temps si lointain que même les Pierres l’ont oubliée…

Gorotonosk

Ville frontière de l’Empire sur le versant occidental des Monts Anourska, elle est dominée par une citadelle protégeant le Col de Gorotonovia. Mis à part cette citadelle bâtie sur des fondations de pierre, elle est entièrement construite de bois, la plupart du temps sali par l'âge ou peint dans des couleurs qui souvent ont perdu leur vivacité criarde d'origine. C'est une agglomération rude et peu contrôlée, avec des développement anarchiques qui en font un terrain difficile pour l'étranger. Des aventuriers venus de partout y transitent avant de tenter leur chance dans les Contrés Libres. On y voit également une assez forte concentration d'Elvins, habituellement rares dans le reste du monde, et même d'Ortares venus y négocier la vente de leur chevaux.

Quand on s'éloigne du centre ville et des respectables quartiers commerçants, on traverse des ruelles bordées de demeures dont le bois, craquelé par l'âge et les intempéries, craque douloureusement sous le poids de la neige qui la couvre six mois par an. Puis les ruelles deviennent chaotiques et crasseuses, longées de baraques et de taudis. Des rochers noirs affleurent du terrain en pente. Finalement, On parvient à une juxtaposition de cabanes de guingois, qui jouxtent, dit-on, l'entrée de très anciens boyeaux de mines depuis longtemps abandonnées : on appelle ce quartier les Marches Noires. C'est une zone dangereuse et violente qui abrite tous les laissés pour compte de la ville.

Traskovia

Traskovia, située non loin de la frontière d'OnterBerg, était encore deux cents ans plus tôt un point capital du commerce entre l'Empire Simarre et l'empire nafin. Depuis la Grande fermeture, Traskovia a régressé à l'état de gros bourg régional, servant d'étape aux convois marchands qui se dirigeaient vers la mer. Les maisons de bois sculptés demeuraient bien entretenues mais leurs peintures autrefois vives sont défraîchies, la ville donne une impression caractéristique de déclin. Les Nafins constituent constituaient encore un bon tiers du peuplement de Traskovia.

Les Monts Anourska

Véritable frontière entre l’Empire et les Contrées Libres, les Monts Anourska sont constellés de fortifications dressées par les forces simarres afin d’empêcher les Barbares de venir dévaster l’Empire.

Le Bec de Molgov

En amont de Molgovia, sur le fleuve Molgov, se trouve l’un des plus grands geysers du Contient. Appelé le Bec de Molgov, ce site volcanique est connu par la régularité des irruptions du geyser. Chaque lâcher d’eau est espacé de trente deux heures et monte à près d’une centaine de mètres de haut. Ses eaux sont reconnues pour avoir des vertus médicales. Ainsi un vaste ensemble thermal vient d’être construit par ordre de l’Empereur.

Retour