Revenir à Géographie d'Aléane

Le Désert de Cendres

Présentation générale - Société - Personnalités - Villes et Lieux particuliers


Présentation générale

Au sud-est de l'Empire Simarre s'étend le Désert de Cendres. Il porte ce nom à cause des vastes étendues de sable couleur grisâtre. Les conditions de vie sont très dures dans ce désert, pourtant il est assez fréquenté par de nombreuses caravanes marchandes reliant l'Empire Simarre aux Talimats. C'est donc par-là que proviennent les soieries précieuses, les étranges feuilles de Salune qui donnent une saveur inégalée aux plats et aux boissons, les épices rares et précieuses. Ces caravanes voyagent d'oasis en oasis, plus luxuriantes les unes que les autres, véritables cadeaux des Dieux dans ces terres hostiles. Le plus connue d'entre elles est l'oasis d'El Alkardnim.

Retour


Société

Le Désert de Cendres est sillonné par les caravanes talims, qui connaissent les emplacements des oasis mais ont aussi appris à composer avec les tribus locales qui règnent sur des portions de territoire sans cesse mouvantes. Ces tribus ont des coutumes fort diverses, mais toutes respectent la loi du Désert qui exige l'accès à tous des points d'eau et l'hospitalité aux égarés, sauf de rares renégats.

Retour


Personnalités

Ali Ibn Adgar Abdh Limk

Ali Ibn Adgar Abdh Limk est le chef de la tribu des Limki. Veillant sur la Mer de Sel, il est le garant du bien-être de la tribu. Comme dans la plupart des tribus du Désert de Cendres, il est capable de vous accorder l'hospitalité pour la nuit, de vous protéger de vos ennemis cette même nuit et de vous égorger trois jours plus tard. Grand, fort, au regard noir, il est le parfait exemple de cette race fière de cavaliers du désert.

Liabn Ibn Damnarin

Liabn Ibn Damnarin est l'un des chefs de caravanes les plus connus du Désert de Cendres. Cela fait plus de trente ans qu'il fréquente ces longues dunes de sable d'oasis en oasis. Il est l'une des rares personnes à pouvoir traverser la Mer de Sel sans encourir les courroux des Limki, pour qui cette dépression géologique est sacrée. On peut le trouver dans sa villa proche de la Porte des Vents dans la ville de Madina dans les Talimats ou encore au sein de son comptoir dans la cité simarre de Turvosk.

Retour


Villes et Lieux particuliers

L'Oasis d'El Alkardnim

Il y a plus de cinq cent ans, apparurent dans des ruines en plein coeur du désert des êtres vêtus de feu. Après avoir vaincu les Daracdjinns qui les pourchassaient, l'un d'entre eux se mit à chanter d'allégresse et le sable brûlant se gorgea bientôt d'eau. Les terres autour des Ruines de Toch du Désert de Cendres se changèrent rapidement en une vaste étendue d'herbe et de palmiers. L'oasis d'El Alkardnim venait de naître. L'Oasis d'El Alkardnim est désormais un lieu de passage pour les caravanes marchandes et un lieu sacré pour les peuples du désert ou des Talimats.

La Mer de Sel

Dans le centre du Désert de Cendres, se trouve la Mer de Sel. Il s'agit d'une vaste dépression, seul vestige d'une ancienne mer. Elle est remplie d'une saumure très épaisse et peu fluide. Sur ses bords, se trouve l'oasis de Kilimkipour, dont les habitants, les Limki, exploitent le sel extrait de la Mer de Sel. Ils sont les seuls à s'aventurer au centre de la Mer de Sel sur d'étranges véhicules à voiles, mi-chars, mi-bateaux.

L'Oued d'El Kerendim

L'Oued d'El Kerendim part des Monts d'Abd El Kilim pour se jeter dans la Mer de Sel. Dans l'une de ses derniers méandres se trouve l'oasis de Kilimkipour. Il est le seul apport d'eau connu à la Mer de Sel. Son parcours peut être très dangereux car les pluies d'orage sur les Monts d'Abd El Kilim sont rapidement canalisées dans l'oued et créent souvent un véritable mur d'eau se déplaçant sur plusieurs dizaines de kilomètres avant de se jeter dans la Mer de Sel.

La Vallée des Princes

La Vallée des Princes est un endroit légendaire où reposent les restes des princes de la dynastie Racnar. Cette dynastie a régné sur le sud de l'Empire Simarre avant sa création, il y a plus de deux mille ans. D'après certains récits, ces Princes ont été ensevelis avec une grande partie de leurs richesses, d'où la convoitise de tous les pilleurs de tombes, convoitise inassouvie car personne n'a encore découvert la Vallée des Princes.

L'Oasis de Saalifa

L'Oasis de Saalifa est connue pour être l'une des plus grandes sur la Route des Epices reliant la cité d'El Madina dans les Talimats à la ville de Turvosk de l'Empire Simarre. On y trouve aussi un vaste ensemble de ruines comprenant même les vestiges d'un port.

Retour